X

E-Mail: simet@simet-torino.it • Phone: +39 011 455 74 75

Le sablage

Vota l'articolo: 1 Stella2 Stelle3 Stelle4 Stelle5 Stelle (Nessun voto ancora)
Loading...

Bonjour à tous!

Comme promis, dans cet article nous essaierons de clarifier les différentes méthodes pour préparer au mieux la coque de votre auto, avant de commencer la restauration, en vous signalons quels traitements pour le dévernissage, selon notre avis, peuvent être mieux d’autres.

Après avoir vu le dévernissage pyrolytique à air chaud, nous vous parlerons du sablage, une des méthodes les plus connues.

 

Qu’est-ce que le sablage?

sablage

La méthode de sablage à air comprimé est un procédé mécanique qui consiste dans le diffuser, par l’intermédiaire d’un « pistolet », des particules abrasives (quartz, corindon, silice, sablage) lesquels ont – grâce à la pression – une action abrasive sur la parties à traiter, la collision du « sable » casse / émiette les particules de peinture en créant une poussière très fine (dangereuses pour l’homme).

 

 

 

Avantages et inconveniants

L’avantage de ce traitement est la possibilité de traiter uniquement une partie de la coque (par exemple l’intérieur du coffre / uniquement les fonds, etc…), il s’agit d’un traitement « assez » économique.

La mise en œuvre de ce traitement demande beaucoup d’attention technique, étant donné que (dans le cas spécifique des coques) traiter des tôles minces (6/7 dixième), il existe le risque de déformation. Cela est dû à l’augmentation de température de la partie traitée causée par la friction de la grenaille mais surtout par « la différente température qui se crée pendant le traitement » - par exemple la zone traitée est toujours limitée (petite partie de la coque) par rapport au reste (toute la coque), il se crée donc une différente « condition thermique » qui peut causer l’ondulation des tôles. Cet aspect souple n’est plus récupérable sinon avec l’enlèvement (et suivant remplacement) des parties endommagées.

Une limitation du traitement de sablage est l’enlèvement NON complet de la peinture de : tôle, interstices et à l’intérieur des rebords. Ces points ne peuvent pas être rejoints par le jet du sablage, ils resteront sales et oxydés… avec la poursuite de l’oxydation.

Un autre aspect qu’il ne faut pas sous-estimer est la permanence pérenne de sable à l’intérieur de la coque. Le sable utilisé pour le traitement, s’introduit partout : à l’intérieur des angles, interstices, rebords… et malgré un nettoyage soigneux par l’intermédiaire de soufflage / mouvement rotatif des coques, le risque d’une « libération  à vie » est concret.

 

Si vous souhaitez en savoir plus, et vous avez besoin de plus d’informations pour commencer à restaurer votre voiture d’époque n’hésitez pas à nous contacter.