X

E-Mail: simet@simet-torino.it • Phone: +39 011 4531138 • Fax: +39 011 455 84 34

Lamborghini Miura : La légende

Vota l'articolo: 1 Stella2 Stelle3 Stelle4 Stelle5 Stelle (Nessun voto ancora)
Loading...

Lamborghini Miura

 

Le charme d’une voiture d’époque renferme en soit une série de sensations et sentiments qui uniquement qui aime les moteurs et la mécanique arrive à comprendre. Certainement la parole « auto d’époque » a un sens particulier dans l’imaginaire de beaucoup, si nous pensons à la Fiat 500, à la « Topolino », ou encore plus d’époque l’Isotta Fraschini. Mais, un autre sens est attribué par les amateurs des moteurs devant une voiture d’époque qui a été peut-être la plus belle surprise des années 60 et 70 en Italie et où le producteur, au début de la production, était convaincu qu’il en aurait produit pas plus de 100 exemplaires ; nous parlons de la Lamborghini Miura.

Lamborghini Miura Sverniciatura trattamento scocca auto epoca Torino Italia Europa

 

Lamborghini Miura: Un châssis innovateur prêt à faire l’histoire du Grand Tourisme !

 

C’était en 1965 et à Turin, le salon de l’automobile, Lamborghini Lamborghini exposait un modèle de châssis avec une structure en acier et tôles-en sous-bassement avec beaucoup de trous pour alléger le poids. En bref, toutes les caractéristiques d’une voiture d’époque, et là c’est encore plus éclatant en connaissant l’aversion de Lamborghini pour le monde des courses. L’idée de ce prototype, considéré encore par beaucoup un joyau de la technologie et de la mécanique, ce fut GianPaolo Dallara (déjà célèbre pour la construction du châssis de la Veyron) et Paolo Stanzani.

Technically, for the detail lovers, the structure was built to accommodate cylinders with a 3,0 liters capacity  in a transversal central and rear position. This was another mechanical innovation which was very successful for that times. That car frame was signed PT400.

Lamborghini Miura: Une voiture de course adaptée à la route !

 

A l’époque la majorité des voitures Grand Tourisme étaient équipées d’un moteur antérieur à traction postérieur. L’innovation du châssis PT400, a poussé Bertone à la proposition indécente ; la légende, en effet, raconte que Nuccio Bertone, fasciné par ce châssis, a dit à Lamborghini « Je suis celui qui peut faire la chaussure à votre pied ! Après cette proposition et après l’énorme succès de publique rencontré au salon, Lamborghini se convint, et ses paroles font l’histoire une fois approuvé le projet : « Ce sera une bonne publicité même si on en vendra pas plus de 50 ». Il a changé d’avis, évidement, très rapidement !

Lamborghini Miura Sverniciatura trattamento scocca auto epoca Torino Italia Europa

Un autre détail lié à la naissance de cette fable de la mécanique et de la carrosserie, fut la raison qui a poussé Lamborghini à confier à Bertone la création de la carrosserie de la Miura ; le choix est tombé sur la maison de Turin pour une raison, la concurrence. Bertone, en effet, n’avait aucun rapport avec les directs concurrents de Lamborghini, Ferrari et Maserati, et surtout c’était une entreprise externe, spécialisée dans la construction de coques auto merveilleuses. Le reste, comme on dit face à une légende avec le « L » majuscule, est histoire ! En seulement 4 mois Marcello Gandini, concepteur en chef de Bertone (est appelé à remplacer Giorgetto Giugiaro) il a réalisé la ligne de la voiture, en éliminant de l'initiale la lettre T. Le nom Miura, par contre a été choisi pour l’influence que les Taureaux ont eu sur Ferruccio Lamborghini qui, nait sous le signe du taureau, a voulu donner le nom de Miura à la voiture, en honneur de l’éleveur de taureaux de combat M. Eduardo Miura Fernandez.

Salon de Genève de 1966 et naissance d’une légende !

 

La Miura P400 a été présentée officiellement pour la première fois au Salon de Genève du 1966 et a coupé le souffle à tous le visitateurs. A partir de ce moment-là, le secteur des autos sportifs n’a plus été le même, et a été profondément influencé par la jeune et rampante voiture de Lamborghini.

Lamborghini Miura Sverniciatura trattamento scocca auto epoca Torino Italia Europa

La production de la Miura P400 fut sensiblement différente dans à la mécanique par rapport à la présentation de Genève. Les roues en alliages de magnésium de la Campagnolo, en effet, ont remplacé celles à rayons du prototype dans la ville Suisse ; a été inverti le sens de rotation du change car il créé des vibrations et un embrayage mono disque de l’extrémité de l’arbre moteur remplaça l’embrayage à triple disque. Sur le moteur a été appliqué une série d’ailettes pour mieux distribuer la chaleur. Signes particuliers et indubitables de la Miura ont été, les insolites «  cils » autour des phares antérieurs, la hauteur totale de la coque, de « bien » 110 cm avec coffre postérieur  et antérieur en aluminium. L’intérieur de l’habitacle présente l’innovatrice position des différentes commandes, montées sur le toit, derrière le rétroviseur.

Pour ce qui concerne la puissance du moteur, Lamborghini déclarait, pour la Miura, une puissance de 260 kw (350hp).

La commercialisation de cette sportive a été éclatante, tant qu’uniquement en 1967 Lamborghini livra 108 exemplaires,  quand, à la création de la chaine de montage, en avait été prévus uniquement 20…… un résultat optimal ; la production de la Miura P400 termina environ deux ans et demi après, avec une production totale de 275 exemplaires.

Qui possédait une Miura en ce temps-là, ne pouvait que se sentir patron de la route. Avec une vitesse maximum de 280 km/h, étaient peu à ce retenir de pousser sur la pédale.

En 1971, Lamborghini présenta la Miura finale, la plus parfaite, la meilleure, la plus rapide et aujourd’hui la plus cotée et recherchée : Miura P 400 SV (où SV signifiait Super Veloce – Super Rapide initiales en italien). La nouvelle « bête sauvage » éliminait « les cils » autour des phares, ailes postérieurs étaient élargies pour abriter des pneus plus grands (235/15/60) et le moteur exprimait une puissance de 385 chevaux capables de générer une vitesse maximum de 295 km/h… et n’oubliez pas que nous sommes en train de parler du 1971.

  

Aujourd’hui la Lamborghini Miura fait partie de l’Olympe de toutes les voitures qui ont fait l’histoire du Style, de la Mécanique et de l’aérodynamique du secteur automobile.

Pendant les années de sa production, non seulement elle a fait la joie de beaucoup de passionnés et simples mortels mais est devenue un vrai et propre symbole de design et de vitesse; en effet de nombreux personnages célèbres et politiciens en Italie et dans le monde, en ont fait leur voiture personnelle ; officiellement, la Lamborghini Miura est sortie de production fin de 1972, mais encore aujourd’hui, a été  parmi les voitures sportives (d’époque) plus désirée par collectionneurs et passionnés, autant qu’a été touché, dans le dernier prix de vente aux enchères, l’incroyable somme de 1.705.500 dollars (environ 1,2 millions d’Euros).

.

Lamborghini Miura

Lamborghini Miura

.

Leave a Reply

Message
Your Name *
Your Email *
Website